Articles pour le mot-clef ‘Otba’

[3] Méditations : Muhammad P.1

13 septembre 2010 | aucun commentaire | 643 visites | Méditations

Muhammad (Prière et Salut d’Allah soient sur Lui)

Il est le meilleur et le Sceau de tous les Messagers et les Prophètes.

Remarque : Quoique nous dirions sur notre maître Muhammad (Prière et Salut d’Allah soient sur Lui), nous ne serions jamais à la hauteur de lui donner, avouer, reconnaître ou témoigner tout ce qu’Il mérite.
Toutefois, et avec l’aide d’Allah (Loué soit-IL) nous essayerons de faire de notre mieux : nous traiterions certains aspects dans ce dossier, et nous attaquerions inshâ’Allah (Exalté soit-IL) d’autres aspects dans des dossiers que vous pourriez suivre dans l’avenir.

Il a supporté et enduré ce qu’aucun des Messagers et Prophètes n’a supporté que ce soit de la part de ses proches, de son peuple, des hypocrites ou des plus farouches mécréants.

Il a montré sa haute et noble moralité (patience, mansuétude, miséricorde, pardon …) en face de tout cela :

Allah (Exalté soit-IL) dit :

« C’est par quelque miséricorde de la part d’Allah que tu (Muhammad) as été si doux envers eux! Mais si tu étais rude, au cœur dur, ils se seraient enfuis de ton entourage. Pardonne-leur donc, et implore pour eux le pardon (d’Allah). Et consulte-les à propos des affaires; puis une fois que tu t’es décidé, confie-toi donc à Allah, Allah aime, en vérité, ceux qui Lui font confiance. (159) » Âl-`Imrân

Avec ses proches :

« Que périssent les deux mains d’Abu-Lahab et que lui-même périsse. (1) Sa fortune ne lui sert à rien, ni ce qu’il a acquis. (2) l sera brûlé dans un Feu plein de flammes. (3) de même sa femme, la porteuse de bois, (4) à son cou, une corde de fibres. (5) » al-Masad

Abû Lahab Ibn `Abd Al-Muttalib était un Oncle paternel du Prophète (Prière et Salut d’Allah soient sur Lui), sa femme était `Arwa bint Harb surnommée (Oum Jamîl), cette dernière fut envahie d’une grande colère quand Allah (Loué soit-IL) fit descendre cette Sourate, elle prit une grosse pierre et alla chercher le Prophète (Prière et Salut d’Allah soient sur Lui) qui était en compagnie d’Abû Bakr près de la Ka`ba, quand elle ne le vit pas;

Elle demanda à Abû Bakr (qu’Allah l’agrée) : « Où est ton ami, j’ai appris qu’il m’a satirisée, par Allah si je l’avais trouvé, je l’aurais frappé avec cette pierre. Puis elle partit. »

Abû Bakr dit au Messager d’Allah (Prière et Salut d’Allah soient sur Lui) : « Ô Messager d’Allah, ne t’a-t-elle pas vu ? »

Il lui répondit : « Non, Allah a pris sa vue ! »

Oum Jamîl usa ensuite de son influence et son pouvoir sur ses deux fils (`Otba et `Otayba) pour répudier leurs femmes et filles du Prophète (Prière et Salut d’Allah soient sur Lui) : Oum kalthûm et Rukayya (Qu’Allah les agrée), ils se sont pliés au vœu de leur mère.

Ceci n’a pas suffit à `Otba qui dit : « J’irai  à Muhammad et lui ferai du mal. »

Il le trouva avant sa sortie à Shâm et lui dit : « Je ne crois pas en l’étoile à son déclin!, et en ce qui se rapprocha et descendit encore plus bas puis lui cracha sur le visage »

A cause de sa grande tristesse, le Messager d’Allah lui dit : « Ô Allah lâche sur lui un de tes chiens. »

L’oncle du Prophète Abû Tâlib qui était présent, dit au Messager d’Allah (Prière et Salut d’Allah soient sur Lui) : «Ô fils de mon frère, tu pu te passer de cette invocation, elle ne te servirait à rien. »

`Otba revint chez son père Abû Lahab et lui fit part de ce qui s’était passé, ensuite ils partirent à Shâm.

Quand ils se reposèrent dans un endroit, un moine vint les trouver et leur dit : « Cet endroit est plein de lions. »

Abû Lahab dit : « Ô les Qurayshites, aidez-nous cette nuit, je crains que mon fils subisse l’invocation de Muhammad. », ils mirent leurs chameaux autour d’eux, puis un lion vint flairer leurs visages et tua `Otba.

À  suivre insha`Allah