Articles pour le mot-clef ‘Farouk’

[3] Méditations : Muhammad P.4

12 décembre 2010 | aucun commentaire | 310 visites | Méditations

Quand Soumayya, la femme de Yassir défia les Qoraychites en déclarant son Islam, Abou Jahl se mit à la torturer durant d’innombrables jours, les savants disent que l’histoire n’a pas connu une femme qui a été torturée comme le fut cette pure femme par Abou Jahl.

Soumayya fut la femme qui embrassa l’Islam après khadija (la mère des croyants qu’Allah l’agrée) la femme du Prophète (Prière et Salut d’Allah soient sur Lui).

Abou Jahl voulait seulement qu’elle renie Muhammad (Prière et Salut d’Allah soient sur Lui) et l’Islam, ce qu’il ne réussit pas à entendre d’elle, elle qui l’avait vaincu par son endurance, sa patience, sa forte résistance et son inébranlable Foi.

Le pharaon de la communauté n’eût comme issue que de brandir sa lance et la lui planter lâchement dans le bas-ventre, ainsi Soumayya fut la première femme Musulmane qui mourut en martyre devant son mari Yassir et son fils ‘Ammar (Qu’Allah Exalté soit-Il l’ait en Sa Sainte Miséricorde).

Peu de jours après, et après une longue endurance, Yassir mourut en Martyr à son tour devant son fils qui était alors âgé d’un peu plus de vingt ans.

Abou Jahl, concentra sa sauvagerie sur ‘Ammar qui avait longuement supporté la torture, vu mourir ses parents devant lui, et qui avait fini par fléchir et avait sans le vouloir insulté Muhammad (Prière et Salut d’Allah soient sur Lui), Abou Jahl finit par le lâcher.

‘Ammar s’empressa vers le Messager d’Allah et dit : « Par Allah Ô Messager d’Allah, ils m’ont tellement torturé que je n’ai plus pu supporter et dit ce que j’ai dit. »

Le messager d’Allah lui dit : « Comment trouves-tu ton cœur Ô ‘Ammar? »

‘Ammar dit : « Tranquillisé par la Foi Ô Messager d’Allah. »

Le Messager d’Allah (Prière et Salut d’Allah soient sur Lui) lui dit : « Ô ‘Ammar, s’ils recommencent, fais la même chose. »

Le Messager d’Allah aimait tellement ‘Ammar, il lui disait souvent : « Viens Ô ‘Ammar assieds-toi près de moi »

‘Ammar lui demandait : « Pourquoi Ô Messager d’Allah ? »

Il lui répondait : « J’aimerais prier (faire des invocations) pour tes parents »

Le Messager d’Allah levait ses pures mains et disait : « Ô Allah pardonne aux Yassir, et tu l’a fait, Ô Allah pardonne aux Yassir et tu l’a fait »

Les gens disaient : « Pourquoi le Messager d’Allah (Prière et Salut d’Allah soient sur Lui) invoquait le pardon d’Allah à cette famille, lui qui sait qu’Allah (Exalté soit-il) leur a tout pardonné ? »

Il a été dit : « Par fidélité, amour… à cette pure et noble famille, et pour rappeler aux générations la valeur et le rang de cette honorable famille. »

‘Ammar resta aux cotés du Messager d’Allah (Prière et Salut d’Allah soient sur Lui) jusqu’à ce qu’il émigre à Médine (Al Madina=Yathrib).

Deux jeunes âgés de 16ans environ tuèrent ce farouche ennemi de l’Islam, des musulmans en général, et de Muhammad (Prière et Salut d’Allah soient sur Lui) en particulier.

À  suivre insha`Allah

[3] Méditations : Muhammad P.3

25 septembre 2010 | aucun commentaire | 602 visites | Méditations

Lorsque les chefs intrépides mécréants de Quraysh désespérèrent de dévier Muhammad (Prière et Salut d’Allah soient sur Lui) de Sa mission, ils Lui proposèrent :

  • On Te donne tellement d’argent que Tu deviennes le plus riche d’entre-nous.
  • On Te donne en mariage la plus belle de nos filles.

Quand Le Messager d’Allah (Prière et Salut d’Allah soient sur Lui) refusa, ils Lui firent la dernière proposition :

  • Tu adores nos Dieux (Allat et Al ‘Ozza …) une année, et nous adorerons Ton Dieu une année.

Allah (Exalté soit-IL) fit descendre :

« Dis: «Ô vous les infidèles! (1) Je n’adore pas ce que vous adorez. (2) Et vous n’êtes pas adorateurs de ce que j’adore. (3) Je ne suis pas adorateur de ce que vous adorez. (4) Et vous n’êtes pas adorateurs de ce que j’adore. (5) A vous votre religion, et à moi ma religion». (6) » al-Kâfirûn

Abû Jahl (`Amr Ibn Hicham Ibn Al-Mughîra), Le Pharaon de cette communauté :

C’était le Messager d’Allah (Prière et Salut d’Allah soient sur Lui) qui le surnomma Abû Jahl.

Il était l’ennemi le plus farouche du Messager d’Allah (Prière et Salut d’Allah soient sur Lui), le Leader de la Mécréance.

Il mérite à lui seul tout un dossier, néanmoins nous nous contenterons de citer certaines de ses grandes intrigues.

Quand certains savants parlent de lui, ils disaient et disent toujours : « Abû Jahl et ça suffit »

  • Al-Fârûk (qu’Allah l’agrée) raconta :

« un jour j’étais avec Abû Jahl et Chayba Ibn Rabî`a, Abû Jahl dit : Ô les Qurayshites, Muhammad a insulté vos Dieux, rendu insensés vos rêves et a prétendu que vos enfants sont en enfer, je donnerai 100 chamelles et 1000 Ouquiyas en Argent à celui qui tuera Muhammad »

  • Une autre fois Abû Jahl dit :

« Ô les Qurayshites, demain quand Muhammad sera en prière je lui écraserai la tête avec un rocher que je serai incapable de soulever, qu’importe que vous me laisseriez exécuter cela ou que vous m’en empêcheriez, et que les béni Manaf fassent ce qu’ils veulent ! »

Les Qurayshites lui répondirent : « Fais ce que tu veux !!! »

Le lendemain Abû Jahl attendit Muhammad (Prière et Salut d’Allah soient sur Lui) qui ne tarda pas, quand le Messager d’Allah (Prière et Salut d’Allah soient sur Lui) commença la prière, Abû Jahl prit un gros rocher et s’approcha de Lui et attendit qu’Il se prosterna.

A l’instant tant attendu, Abû Jahl s’approcha de lui avec son gros rocher, puis soudain revint sur ses pas effrayé, vaincu, le visage blafard et les mains crispés sur le gros rocher qu’il lâcha difficilement.

Quand les Qurayshites apprirent la nouvelle, ils lui demandèrent : « Que t’est-il arrivé, ô Abû Jahl ? »

Il leur rétorqua :

« Quand je me suis approché de lui pour exécuter ce que je vous ai dit hier, par Allah un chameau étalon ayant une tête et des canines que je n’ai jamais vu de pareilles de ma vie, s’est interposé entre moi et lui et a voulu de dévorer ! »

À  suivre insha`Allah