Articles pour le mot-clef ‘Abou Talib’

[3] Méditations : Muhammad P.8

6 janvier 2011 | 3 commentaires | 370 visites | Méditations

Il se cacha avec Abou Bakr dans la grotte Thor après avoir pris toutes les précautions nécessaires :
Abou Bakr veilla à y entrer le premier pour examiner l’intérieur de la grotte afin qu’aucun mal n’arrive au Messager d’Allah (Prière et Salut d’Allah soient sur Lui), il boucha toutes les brèches, terriers.

Quand ils s’installèrent dans la grotte, se reposèrent; Abou Bakr sentit une douleur lancinante car il fut mordu, une larme coula de son œil et tomba chaude sur l’honorable joue du Messager d’Allah (Prière et Salut d’Allah soient sur Lui) qui demanda à Abou Bakr :
« Qu’as-tu Ô Abou Bakr ? »
« Quelque chose m’a mordu Ô Messager d’Allah »
Avec son honorable salive, Muhammad (Prière et Salut d’Allah soient sur Lui) imprégna l’endroit de la morsure et la douleur se dissipa.

  • Asmae fille d’Abou Bakr leur apportait la nourriture.
  • Quelqu’un les suivait pour effacer leurs traces.

Après les avoir cherché partout, les Qoraychites finirent par arriver jusqu’à l’entrée de la grotte, à ce moment là Abou Bakr dit au Prophète (Prière et Salut d’Allah soient sur Lui) :
« Si quelqu’un d’entre-eux regardait ses pieds, il nous découvrirait. »
Le Prophète (Prière et Salut d’Allah soient sur Lui) lui répondit :
« Que penses-tu de deux, Allah est leur troisième, ne t’attriste pas Allah est avec nous. »

« Si vous ne lui portez pas secours… Allah l’a déjà secouru, lorsque ceux qui avaient mécru l’avaient banni, deuxième de deux. Quand ils étaient dans la grotte et qu’il disait à son compagnon: «Ne t’afflige pas, car Allah est avec nous.» Allah fit alors descendre sur Lui Sa sérénité «Sa sakîna» et le soutint de soldats (Anges) que vous ne voyiez pas, et Il abaissa ainsi la parole des mécréants, tandis que la parole d’Allah eut le dessus. Et Allah est Puissant et Sage (40)  » At-Tawba

Les émigrés furent contraints de laisser derrière eux tout ce qu’ils possédaient (biens, maisons, terres … et commerces) pour échapper au mal des Qoraychites.

Quand le moment propice arriva, le Messager d’Allah émigra en compagnie d’Abou Bakr.

Lorsqu’ils arrivèrent, les Médinois qui étaient à leur attente, les accueillirent, et de liesse les fillettes chantèrent.

Une fois installés à Medine : le Messager d’Allah (Prière et Salut d’Allah soient sur Lui), ses compagnons et les Médinois commencèrent par construire la première Mosquée (Masjid Qobae).
Ensuite le Prophète (Prière et Salut d’Allah soient sur Lui) fraternisa entre les émigrés et les Médinois (AL Ansars) : tout émigré eût un frère Ansari.
Tout Ansari proposa à son frère émigré la moitié de ce qu’il possédait !
Tout émigré remercia son frère pour son noble geste, refusa poliment et implora le Tout Puissant pour bénir ce que possède son frère Ansari.

Puis le Messager d’Allah et ses frères en Islam se mirent à fortifier les rangs des musulmans et à poser les fortes assises de l’état musulman.
Plusieurs batailles opposèrent les musulmans aux juifs de Médine et aux mécréants de Qoraych.

À  suivre insha`Allah

[3] Méditations : Muhammad P.7

31 décembre 2010 | aucun commentaire | 219 visites | Méditations

Après le début de la révélation, Allah (Exalté soit-Il) ordonna à son messager (Prière et Salut d’Allah soient sur Lui) :

« N’invoque donc pas une autre divinité avec Allah, sinon tu seras du nombre des châtiés. (213) Et avertis les gens qui te sont les plus proches. (214) Et abaisse ton aile [sois bienveillant] pour les croyants qui te suivent. (215) Mais s’ils te désobéissent, dis-leur: «Moi, je désavoue ce que vous faites». (216) Et place ta confiance dans le Tout Puissant, le Très Miséricordieux, (217) qui te voit quand tu te lèves(1), (218) et (voit) tes gestes parmi ceux qui se prosternent. (219) C’est Lui vraiment, l’Audient, l’Omniscient. (220) » As-Shuara

Les premiers qui crurent en lui furent :

  • Première femme : sa femme Khadija bint Khowaylid (qu’Allah l’agrée)
  • Premier homme : Son ami intime Abou Bakr Assiddiq (qu’Allah l’agrée)
  • Premier enfant : son cousin ‘Ali Ibn Abi Talib (qu’Allah l’agrée), il avait presque 11 ans.

Puis le nombre des croyants s’agrandit jour après jour.

Les premiers musulmans se rencontraient en secret à la maison d’Al Arqam Ibn Abi Al Arqam où le Messager d’Allah (Prière et Salut d’Allah soient sur Lui) leur apprenait l’Islam et le Noble Coran.

C’était l’Appel à Allah Loué soit-Il en secret.

Ensuite vint la période de l’Appel notoire à Allah tout Puissant :

« Expose donc clairement ce qu’on t’a commandé et détourne-toi des associateurs. (94) Nous t’avons effectivement défendu vis-à-vis des railleurs. (95) » Al-Hijr

Les mécréants qoraychites se sont opposés aux premiers musulmans avec force, intrigues, machinations, pièges, mensonges, persécutions, tortures et crimes, eux qui savaient que Muhammad (Prière et Salut d’Allah soient sur Lui) était le plus digne de confiance de Qoraych toute entière.

Son Oncle Abou Talib (père de ‘Ali) qui n’avait pas cru en Muhammad (Prière et Salut d’Allah soient sur Lui) leur a dit une fois : « Muhammad nous a apporté quelque chose que le cœur a accepté, et que la langue a nié par crainte de haine ! »

Les Qoraychites savaient que Muhammad (Prière et Salut d’Allah soient sur Lui) était véridique et le plus digne de confiance, mais ils ont tout refusé pour ne pas perdre leurs intérêts et avantages.

Quand l’oppression des qoraychites aux musulmans était devenue insupportable, le Messager d’Allah (Prière et Salut d’Allah soient sur Lui) et par la volonté de son Seigneur ordonna deux fois à certains musulmans d’émigrer vers l’Abyssinie où il ya un Roi Chrétien Equitable qui leur assurera protection et paix.

Ils ont planifié de tuer Muhammad (Prière et Salut d’Allah soient sur Lui), mais Allah (Exalté soit-Il) a déjoué leur plan.

Par la volonté de son Seigneur, Muhammad décida d’émigrer avec les musulmans à Yathrib (Médine) et laisser la Mecque aux Qoraychites ne serait-ce que pour un temps.

Il ordonna à certains musulmans d’émigrer groupe après groupe et les rejoignit après en compagnie de son frère Abou Bakr Assiddiq car il avait plusieurs choses à régler (surtout rendre à certains qoraychites ce qu’ils avaient déposé chez lui).

À  suivre insha`Allah